Joué-lès-Tours : le courrier du maire qui calomnie les écoles de la ville

[Un article intéressant des copains de tours médias libres 
qui revient sur l'implication de la mairie dans un drôle de mic-mac :

 Avec une ancienne figure de gauche devenue religieuse,
les réacs ultra-catholiques qui ont leurs marmailles dans des écoles privées 
organisent des "journées de retrait de l'école" où des familles 
plutôt d’obédience musulmane vont faire louper des jours d'école publique
à leurs bambins contre une pseudo théorie des genres,
 nouveau canular d'un printemps fascisant anti mariage pour tous... 

Oui toi aussi cher lecteur, lectrice ça te choque les esgourdes un truc pareil !

Aniki Freynet]

Le nouveau maire de Joué-lès-Tours, Frédéric Augis, a reconnu auprès de La Nouvelle République être l’auteur du document dont avons publié des extraits le 7 avril. En revanche, il nie toujours être à l’origine du tract calomnieux. Voici l’intégralité de la lettre écrite par Augis, soi disant pour « rassurer » une responsable associative de la ville.

Comme nous le disions dans notre précédent article, qui reprenait le déroulement de l’affaire, le contenu de ce courrier a préparé le terrain à la rumeur lancée par le collectif d’extrême-droite « Journée de retrait de l’école » (JRE) qui a visé une enseignante de l’école Blotterie. Augis ment lorsqu’il écrit que « la théorie du genre est présente dans les écoles jocondiennes », puisqu’il n’y a pas d’éducation au genre dans les écoles du département. Et vu le contenu des attaques lancée par JRE contre l’école, on peut s’inquiéter de lire : « je serai toujours un soutien pour les collectifs et les associations qui se battent contre ce genre de théories et autres abominations ».

Lundi 7 avril, environ 200 personnes se sont réunies devant l’inspection académique à l’appel de SUD Education 37, afin de témoigner de leur soutien à l’enseignante attaquée. Une militante syndicale déclarait alors :

« Nous sommes aussi ici pour réaffirmer que la théorie du genre n’existe pas ailleurs que dans le vocabulaire des groupes ultra-conservateurs qui refusent une quelconque réflexion sur l’égalité des droits. L’égalité des droits entre enfants sera toujours défendue dans les écoles ! »

Pour rappel, Frédéric Augis est aussi signataire de la « charte Manif pour tous ». Dans cette charte, il est notamment indiqué que les élus devront « préserver l’enfant de toute expérimentation basée sur les concepts de Genre, diffusés sous couvert de lutte contre les stéréotypes et pour l’égalité Homme / Femme, en particulier en maternelle, dans les crèches et dans les temps périscolaires à l’école. »

L’offensive réactionnaire se poursuit, et elle a trouvé un militant de choix en la personne du nouveau maire de Joué-lès-Tours (dont l’élection fait l’objet d’une requête en annulation auprès du tribunal administratif).

lu sur toursmedialibre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s