Monsanto engage l’infâme firme de mercenaire Blackwater pour traquer les militants à travers le monde

Certaines séries télévisés,reprenant des thèmes abordés
 par les écrivains de SF 
nous mettaient en garde 
contre une collusion entre 
de très grosses firmes 
et des boites de sécurité privées. 
Quand ces étranges associations 
qui ne vivent qu'aux crochets 
des états et de leurs guerres
 décideront d'organiser eux même 
la politique de leurs nations
 il sera trop tard!
(jericho)

  D'ailleurs a bien y regarder il eut peut être fallu réagir avant.
le comité de redaction, 
fraction des hippies bouffeurs de graines paranoïaques et sérivores.

Vous rappelez-vous l’armée de mercenaires Blackwater qui avait causé un tel émoi en Irak lors d’une attaque non provoquée en 2007?

Apparemment, Monsanto et la société de sécurité controversée continuent de fricoter, décrit par le blogueur Randy Ananda comme «une entreprise mort-tech épouse une équipe à succès. » À ce stade, vous demandez peut-être pourquoi, dans le monde du géant des semences GM a besoin des services d’une «armée fantôme»? Il semble que la société a jugé nécessaire de passer des contrats avec Blackwater afin de recueillir des renseignements sur les militants anti-Monsanto ainsi infiltrer leurs rangs.

Opposants contre Monsanto, traqués par Blackwater
Célèbre pour le massacre de la place Nisour en irak, Blackwater « a créé un réseau de plus de 30 sociétés fictives ou de filiales pour obtenir des millions de dollars en contrats du gouvernement américain après que la compagnie de sécurité ait subi de vives critiques pour sa conduite imprudente en Irak », rapporte le New York Times. L’une de ces filiales est devenue Intelligence Total, la société contractée par Monsanto entre 2008-2010 pour recueillir des renseignements sur les militants contre les cultures OGM et les autres activités de Monsanto.

Comme le raconte le journaliste Jeremy Scahill State dans  La nation:

«… Entités étroitement liées à la sécurité privée, Blackwater  fourni des services de renseignement, de formation et de sécurité pour les gouvernements américains et étrangers ainsi que plusieurs multinationales, dont Monsanto, Chevron, la Walt Disney Company, Royal Caribbean Cruise Lines et les géants bancaires Deutsche Bank et Barclays, selon des documents obtenus par La Nation, le travail de Blackwater pour les sociétés et les organismes gouvernementaux a été contracté avec deux sociétés détenues par le propriétaire et fondateur de Blackwater, Erik Prince:.. Total Solutions pour le  renseignement et le Centre de recherche sur le terrorisme (TRC) Prince est cotée comme le président de deux sociétés dans des documents internes de l’entreprise, qui montrent comment le web des entreprises fonctionne comme une opération hautement coordonnée.  »

Un porte-parole représentant Monsanto admet que la société a engagé Total Intelligence pour information « … sur les activités de groupes ou d’individus qui pourraient poser un risque pour le personnel de l’entreprise ou des opérations à travers le monde qui ont été développés par des rapports de suivi des médias locaux et d’autres renseignements accessibles au public. Total Intelligence s’interesse aux renseignements concernant les incidents terroristes en Asie ou enlèvements en Amérique centrale à la numérisation du contenu des blogs et sites militants.  »

Cependant, ce dont le porte-parole ne tient pas compte, c’est que selon les documents déposés par Scahill, Monsanto était prêt à payer une somme considérable (jusqu’à 500.000 dollars) pour les agents de Blackwater à infiltrer des organisations anti-Monsanto.

Comme l’intrigue continue à s’épaissir en ce qui concerne la tactique de domination de Monsanto, Ananda note avec justesse:

« … Monsanto, par l’embauche d’une armée de mercenaires et d’anciens agents de la CIA sur le terrain, est très sérieux au sujet de la protection de ses produits mortels. Pourtant, ce contrat discrédite davantage l’entreprise. Le public peut désormais dresser un portrait encore plus sombre de la société quiutilise l’Agent Orange, PCB, STbr, le DDT, l’aspartame et, maintenant, des tueur à gages.  »

mal traduit par nos soins depuis natural news
Les sources de cet article :

http://www.thenation.com

http://digitaljournal.com/article/297701

http://foodfreedom.wordpress.com

http://naturalsociety.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s