La première forêt résidentielle du monde pousse à Milan

C’est une première mondiale en matière de reforestation urbaine. Deux tours jumelles végétalisées de 27 étages chacune poussent actuellement à Milan. Ces deux flèches seront entièrement recouvertes d’un tissu végétal fait de 730 arbres et quelque 11.000 plantes. Autonomes énergétiquement, les bâtiments participeront à la réduction de la pollution atmosphérique et acoustique. Ouverture prévue à horizon fin 2013.

Une vitrine écologique unique

5. ROLO DI ALBERO

Nichées dans le quartier d’Isola en plein cœur de Milan, les deux flèches vertes baptisées « Bosco Verticale » (la Forêt Verticale) sont l’œuvre du cabinet d’architecture italien de Stefano Boeri. A projet exceptionnel, moyens exceptionnels. 730 arbres, 5.000 arbustes et pas moins de 11.000 plantes en composeront les murs végétaux. Au total, quelque 10.000 m2 de surface verte tapisseront ce symbole de végétalisation unique au monde.

La construction de ces tours résidentielles de 110 et 76 m de haut est chiffrée à 65 millions d’euros. Le jeu en vaut la chandelle pour ses concepteurs selon lesquels la Forêt Verticale représente une véritable          « vitrine écologique ».

Autonomie énergétique123081726_tree_390498c

A la faveur d’éoliennes et de panneaux solaires installés sur les tours, celles-ci seront entièrement autonomes sur le plan énergétique. Fruit d’une collaboration entre architectes et botanistes, le choix des végétaux a duré deux ans. Un travail méticuleux visant à placer les différentes espèces de plantes aux étages et versants les plus appropriés en fonction de l’exposition au soleil, des saisons, etc.  Côté irrigation, tout est prévu. Les eaux usées des résidents abreuveront, une fois filtrées, l’ensemble de cette colonie végétale.

Réduction de la pollution

Plantés au beau milieu de Milan, l’une des villes les plus polluées d’Europe, ces immenses poumons verts joueront plusieurs fonctions fort appréciables. Réduction de la pollution de l’air d’abord.  En absorbant le CO2 et les poussières fines, la Bosco Verticale filtrera l’air pollué tout en produisant de l’oxygène. Le tapis végétal permettra en outre de limiter la pollution acoustique et de préserver ainsi le confort des habitations.  « La Bosco Verticale est un appareil pour la survie de l’environnement dans des villes européennes contemporaines » conclut Stefano Boeri.

Nicolas Blain sur courant positif

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s