[avant la manif] TOURS (37) : gay pride vs vox pouli et les fafs du printemps francais….

Une revue de presse sur la manif qui a lieu aujourd’hui à tours, la redaction vous promet une autre quand les compte rendus pleuvront. Le comité de rédaction solidaires des copains et copines tourangeaux.

la suite bientot…

 

gay pride tours 2012
Les fachos de vox Poupulli
après avoir tenter d’interdire la gay pride de tours
veulent maintenant s'opposer physiquement
au défilé célébrant la libérté de faire ce que l'on veut de notre cul
de notre corps.
Nos vilains néo rexistes voulant nous imposer leur sombre
nouvel ordre moral se cacheront vers la liberté d'expression 
quand ils organiseront leur propre marche de la fierté.
nous clairement conscient que les forces de l'ordre tourangelles 
sont plus que bienveillante avex vox poulli et intransigeant avec 
le mouvement populaire antifasciste.
Mais nous prometons à vox populi, aux loups turonnes et aux autres
néo nazes se cachant derrière le printemps francais
 que nous bloquerons leur prochain défilé 
tout comme ils bloquent la bonne marche de la gay pride à tours chaque année.

P.B.@ 2B
comamndo Panthère rose

[Antifa] : [Tours] cortège anti-homophobie le 25 mai à la gay pride de Tours

460_0___30_0_0_0_0_0_gay_pride_2013page001

Féministe, antifasciste et anticapitaliste

Depuis le début de l’année la droite et l’extrême droite n’ont cessé de
multiplier les initiatives, les manifestations et les actions contre le
mouvement du mariage pour tous, mais aussi contre le mouvement LGBT et
contre les homosexuels eux mêmes avec une hausse phénoménale des
agressions à caractère homophobes et contre des militants du mouvement
social qui soutiennent cette lutte ou combattent les mouvements d’extrême
droite.

Les agressions ne constituent pas de simples débordements mais indiquent
bien la radicalisation de la droite et de l’extrême droite dans leur
volonté de récupérer la colère populaire face aux mesures d’austérité, de
privatisation de l’ensemble des services publics, de suppression des
garanties sociales collectives etc. Il s’agit d’une contestation pour
imposer un retour à un ordre moral régressif (mai 68 à l’envers) et
répressif (contre toutes les formes de vie hors modèle dominant, en
l’occurrence « hétérosexuel ») que l’on peut résumer par le fameux slogan
pétainiste « travail, famille, patrie » qui se cache derrière celui plus
policé du mouvement homophobe : « on veut du boulot, pas du mariage homo
».

Non content d’avoir produit un climat délétère en favorisant les
agressions contre des personnes qui ne partagent pas la même orientation
sexuelle qu’eux/elles, ces réactionnaires ont permis par leur mobilisation
de masquer d’autres enjeux sociaux, économiques et écologiques comme ceux
de l’accord sur le travail ANI qui inscrit notamment dans la loi la
flexibilité du travail sinon des travailleurs, c’est à dire le chantage à
l’emploi et au salaire en cas de difficultés au sein de l’entreprise, mais
aussi la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes ou encore celles
contre les expulsions de migrants, le droit au logement etc.

Les priorités de la droite et de l’extrême droite sont toujours les mêmes
: lutter contre l’égalité sociale, politique et économique au nom d’un
soi-disant « ordre naturel », c’est à dire : lutter contre l’égalité des
droits hommes/femmes et ce quelque soit leur orientation sexuelle, mais
aussi contre les droits des travailleurs/euses, contre les garanties
sociales collectives, et évidemment produire de l’injustice sociale, de la
peur et ce fameux sentiment d’insécurité pour ensuite faire leur fond de
commerce sur les « problèmes d’immigration » et « d’incivilités ».

A Tours, dans la continuité des manifestations contre « le mariage pour
tous », le « printemps français » (masculiniste, homophobe, nationaliste),
certainement à l’initiative de militant-es de l’organisation néo-fasciste
Vox populi, appelle à manifester contre la Gay Pride comme cela se produit
depuis maintenant 3 ans. Nous ne pouvons plus rester face à de telles
provocations sans riposter, d’autant plus que les agressions et
intimidations par des sympathisant-es ou militant-es de Vox populi à
l’encontre de militant-es du mouvement social se sont récemment
multipliées (la liste est longue mais il y a au moins 5 dépôts de
plaintes, plusieurs ITT, plusieurs demandes de dissolution du groupe
etc.).

Racisme, sexisme, nationalisme, xénophobie, élitisme, défense de la
propriété privée sont leurs mots d’ordre.

Nous sommes pour la démocratie directe, la solidarité internationale des
peuples, avec des droits égaux pour toutes et tous, basée sur le partage
du travail et des richesses produites qui garantisse à tout le monde une
existence décente.

Non au sexisme, au racisme, au patriarcat et au capitalisme.

Premiers signataires : Alternative Libertaire, CLAT, NPA, JC

http://nantes.indymedia.org/article/27660

lu sur Médiatours

Jésus et

sa famille…

un tag qui fait parler

  Les lettres, trop hautes, sont hors d’atteinte de la « brigade » anti-graffiti de la Ville de Tours. – (Photo NR, Patrice Deschamps)

“ Jésus avait deux pères e Les lettres, trop hautes, sont hors d'atteinte de la « brigade » anti-graffiti de la Ville de Tours. t Marie était mère porteuse ”. Ce slogan a été écrit nuitamment sur la bâche couvrant la tour de l’église Saint-Julien.

Jésus avait deux pères, et Marie était mère porteuse. Ce slogan a été tagué en lettres noires, énormes, au cours de la nuit de mercredi à jeudi, sur la bâche recouvrant la tour de l’église Saint-Julien, à Tours. Un édifice qui subit, depuis mars, d’importants travaux de restauration.

Ce message dessiné à la bombe noire est tout à fait visible depuis la rue Nationale, où passants et commerçants l’ont découvert, hier, fendant l’air frisquet du petit matin. « Nous avons fermé mercredi soir à 19 h, le graffiti n’y était pas, c’est sûr », commente un salarié de la boutique Edgar Opticiens, située face à la tour, sur le trottoir opposé.

On a vu maintes fois ce slogan au cours de reportages sur les manifestations pro mariage gay, depuis le début de l’année, sur les pancartes et les T-shirts. Le journal Huffington Post le classait même parmi « les meilleurs slogans » pro-mariage pour tous, dans son édition web du 27 janvier. « Nous condamnons toute dégradation de lieux institutionnels ou de culte, nous ne sommes pas responsables, ni liés à cela », commente Stéphanie Druon, présidente de la Lesbian and Gay Pride de Touraine, qui organise, ce samedi dans le centre-ville de Tours, la 8e Gay pride, ou marche des fiertés.

« Ce genre de provocation nous dessert, poursuit la jeune femme. La loi est promulguée, il faut la respecter, et cela ne sert absolument à rien de provoquer, ainsi, ceux qui sont contre. » Sur le fond, encore, l’institution catholique est directement visée. « Ce n’est pas la première fois, et ce ne sera sûrement pas la dernière, malheureusement », déclarait, en début d’après-midi, le responsable de la communication de l’archevêché, qui n’a pas souhaité commenter cet incident plus avant.
Sur la forme, à présent : le ou les auteurs de ces tags sont des acrobates. Comment s’y sont-ils pris, nuitamment, pour grimper si haut ? Il semblerait qu’ils aient laissé une signature : un A encerclé, symbole des mouvements anarchistes. Mais faut-il prendre cette signature au pied de la lettre, ou est-elle détournée ?

«  Cela ne sert à rien de provoquer ceux qui sont contre  »

En attendant, ces lettres sont trop hautes pour être atteintes par la « brigade » anti-graffiti de la municipalité. « Nous allons par conséquent demander à l’entreprise chargée des travaux d’enlever la bâche pour la remplacer par une autre, et dans la mesure du possible avant la gay pride de samedi », a indiqué Patrick Desard, directeur du service municipal de la prévention et de la gestion des risques.

lu dans leur presse locale, la nouvelle raie publique Indre et loire

Mariage gay :

qui se cache derrière le Printemps français ?

Capture d'écran du site internet du Printemps français.

Coutumier des actions coups de poing, le Printemps français est sous le feu des projecteurs alors que doit se tenir dimanche une nouvelle  manifestation anti-mariage gay . Son message se radicalise, et le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a fait savoir ce vendredi qu’il étudiait la possibilité d’interdire le mouvement.

Difficile pourtant de définir les contours du Printemps français. Un flou revendiqué. Celle qui se présente comme sa porte-parole, Béatrice Bourges, a souligné ce vendredi qu’il ne pouvait être interdit puisqu’il n’avait «même pas de statut». «Un peu comme s’il voulait interdire le vent !» lance-t-elle. Décryptage.

Qui compose le mouvement? L’une des franges les plus radicales des opposants au mariage homosexuel. Il reste difficile d’établir avec précision qui en sont les membres, et qui le dirige. «Le Printemps Français est ce mouvement insaisissable, cette force irrésistible», indique d’emblée le manifeste du mouvement.

Un visage l’incarne néanmoins, celui de Béatrice Bourges, l’une des égéries des anti-mariage gay. La porte-parole du Collectif pour l’enfant a quitté la Manif pour tous de Frigide Barjot, trop «bisounours» à son goût, pour rejoindre ce mouvement dont elle se revendique aujourd’hui porte-parole. Le nom de domaine du site internet est déposé à son nom. Selon Mediapart, Philippe Darantière, ex-officier parachutiste proche des catholiques d’extrême-droite, en est également un membre éminent. L’écrivain d’extrême-droite Dominique Venner qui s’est suicidé en début de semaine à Notre-Dame a été présenté par Frigide Barjot comme appartenant au mouvement. Plusieurs enquête de presse rapportent qu’il agrège de multiples groupes radicaux. Le Printemps français renvoie par ailleurs sur son site vers celui des activistes Hommen, vers des sites catholiques traditionalistes ou nationalistes, comme lerougeetlenoir.org ou nouvelarbitre.com.

Dans une enquête de «Libération», Béatrice Bourges précise que «seules les actions mise en avant sur le site Internet» peuvent se prévaloir du Printemps français. Mais à lire la présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) Christine Boutin, le mouvement est plus large. «Tous ceux qui manifestent, qui participe à la Manif pour tous, sont Printemps français : le mouvement des Veilleurs, les Mères veilleuses, etc. » assure-t-elle, ce vendredi sur Newsring et Twitter.


Quand est-il né?
«Le Printemps français est né sur les Champs-Élysées le 24 mars au milieu des gaz lacrymogènes», à entendre Béatrice Bourges. Le nom de domaine du site a pourtant été déposé le 25 février et le premier post de la page Facebook date du 15 mars dernier. L’expression avait un peu plus tôt commencé à circuler sur le web.

Que prône-t-il? Le Printemps français se veut un mouvement «à la détermination renforcée», «moins Bisounours» que la Manif pour tous et plus à droite. Dans un communiqué publié le 21 mai, il appelle à «une nouvelle résistance» face à une loi qui irait «contre les lois de la biologie et contre tout sens commun». «La France est actuellement soumise à des forces qui veulent l’asservir entièrement. La bataille ne fait que commencer. Elle se prolongera jusqu’à la victoire», peut-on encore lire. «Le Printemps Français énonce donc que seront tenus pour cibles : le gouvernement actuel et tous ses appendices ; les partis politiques de la collaboration ; les lobbies où s’élaborent les programmes de l’idéologie et les organes qui la diffusent» annonce encore le communiqué. Autant de propos «inacceptables», selon Manuel Valls.

Sur la page Facebook du Printemps français, les commentaires se font virulents – «dictature gauchiste», «gouvernants scélérats»… – l’opposition à la franc-maçonnerie ou à la gauche marquée et les attaques nominatives.

Quel est son mode d’action? Dans ses «principes» définis sur son site internet, le mouvement défend à la fois «la transgression des règles» comme «mode d’action légitime» – «nous ne sommes pas de ceux qui confondent la légitimité et la légalité», peut-on lire – mais dans le même temps «l’action non-violente» ou encore «la création d’événements» comme autres «modes d’action».

Reste que le Printemps français s’est fait remarquer par ses opérations coups de poing, de la tentative de marche sur l’Elysée qui a dégénéré en affrontement avec les CRS le 24 mars, au réveil matinal au domicile de la sénatrice Chantal Jouanno en passant par des actes de vandalisme contre un local du Marais, à Paris, qui accueillait un événement de l’Inter- LGBT. Ce vendredi soir, le mouvement a prévu une nouvelle manifestation devant le Grand Orient à Paris contre «?ces forces qui veulent asservir entièrement la France?».

lu dans leur presse locale, le pharisien

Gay pride samedi à Tours,

contre-manifestation du groupuscule d’extrême-droite Vox Populi

Gay Pride Tours

MARIAGE GAY – Avant la grande manifestation des opposants au mariage pour tous dimanche à Paris, plusieurs centaines de personnes doivent se réunir samedi à Tours (Indre-et-Loire) pour une marche des « Fiertés lesbiennes, gay, bi et trans » organisée par la LGBT-Centre. Une gay pride qui devrait rassembler 2000 à 2500 personnes tandis que le groupuscule d’extrême-droite Vox Populi a annoncé une contre-manifestation.

« Le mariage n’est qu’un début ! ». C’est le mot d’ordre de cette marche qui débutera depuis le château situé sur les bords de la Loire et passera par le centre-ville de Tours. Il s’agit, écrit le collectif sur son site internet de « ramener l’attention sur toutes les autres revendications que nous portons et que le mariage pour tous n’enlève pas », parmi lesquels la lutte contre les LGBTphobies, la reconnaissance et droits des personnes trans, l’accès à la Procréation Médicalement Assistée pour les couples de femmes, la levée de l’interdiction du don de sang pour les gays…

Sur son site, Vox Populi prévient : « Depuis des mois, les initiatives populaires de sensibilisation concernant les dangers qu’engendrent le mariage et l’adoption d’enfants par les ‘couples’ de même sexe et leurs débouchés (GPA-PMA…), se multiplient. (…) Nous avons choisi notre côté de la barricade et préférons la lutte à la lâcheté, l’honnêteté au mensonge et, pour ces raisons, nous ne lâcherons rien ! ».

Une centaine de militants de l’association locale d’extrême droite sont attendues, estime La Nouvelle République. Ils ont choisi de se rassembler à une encablure du trajet de la Gay Pride et devraient être rejoints par les sympathisants du Printemps français, une nébuleuse des opposants les plus radicaux au mariage homosexuel, dont le logo apparaît sur l’affiche de Vox Populi.

La LGBT-Centre, indique La Nouvelle République, dispose de son propre service d’ordre d’une cinquantaine de personnes. La police municipale assurera la sécurité du défilé et la police nationale le maintien de l’ordre public, indique le journal.

Cela fait déjà plusieurs années que les participants à la gay pride voient leur défilé perturbé par les militants d’extrême-droite.

Regardez ce reportage de France 3 Centre sur Vox Populi :

Sur Twitter, le Président de Vox Populi harangue ses troupes :

lu sur twitter :
 P.L. Mériguet @PL_Meriguet 
"Il n'y a que les poissons morts qui suivent le courant." Samedi, tous à  et dimanche, tous à Paris !
  http://www.printempsfrancais.fr/event/rendez-vous-le-samedi-25-mai-a-tours/ … 9:27 AM - 21 Mai 2013

La tension monte à la veille de la manifestation contre le mariage homosexuel: Manuel Valls a mis en garde l’extrême-droite, le PS a jugé que l’UMP prenait « une grave responsabilité » en soutenant le défilé, et Frigide Barjot hésite à y prendre part.

lu dans leur presse, in le timbre-poste

Tours : l’extrême droite veut perturber la Gay pride

Le défilé de la Gay pride n’est pas du goût de Vox Populi et du Printemps français. Les forces de l’ordre craignent des débordements.

Des gendarmes face aux manifestants de "la Manif pour tous", sur l'esplanade des Invalides à Paris, le 21 avril (WARTNER/20 MINUTES/SIPA)

Des gendarmes face aux manifestants de « la Manif pour tous », sur l’esplanade des Invalides à Paris, le 21 avril

Alors qu’une nouvelle « manif pour tous » des opposants au mariage homosexuel est prévue dimanche à Paris, les forces de l’ordre craignent des affrontements ce samedi 25 mai à Tours (Indre-et-Loire) alors que des militants d’extrême droite défileront derrière la Gay pride.

La marche de la Gay pride, organisée par la LGBT-Centre (lesbiennes, gay, bi et trans), doit défiler à partir de 15h sur les bords de la Loire jusqu’à la gare en passant par le centre-ville. Le rendez-vous est donné à 12h au Château de Tours.

Alors que la loi sur le mariage homosexuel vient d’être adopté, ce défilé n’est pas du goût de l’association d’extrême droite Vox Populi et des militants du Printemps français. Ceux-ci ont demandé en vain à la préfecture d’interdire la manifestation. Une centaine de militants auraient également prévu un contre-défilé proche de la Gay pride.

Les deux groupes seront séparés par un fort cordon sanitaire policier, selon « la Nouvelle République« . Les forces de l’ordre craignent des affrontements.

« L’envie d’en découdre »

Cette crainte de débordements est également très présente à l’approche de la manifestation parisienne contre le mariage homosexuel. 4.500 policiers et gendarmes seront déployés dimanche pour encadrer le défilé, soit plus que le double de l’effectif mobilisé pour la manifestation du 24 mars, où les manifestants étaient 300.000 selon la police, 1,4 million selon les organisateurs.

Vendredi, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls avait dit son « inquiétude » à l’égard de « groupes radicaux d’extrême droite [qui] veulent venir en nombre, non pour manifester mais pour créer l’affrontement et le désordre et pour s’en prendre aux symboles de la République » que ces groupes « haïssent ».

« Sur les 37 dernières manifestations représentatives, 28 ont été infiltrées par l’extrême droite », affirme une source proche du dossier qui cite l’Action française, les Jeunesses identitaires, le Gud, Troisième Voie, Terre et Peuple ou encore les Jeunesses nationalistes. Ces ultras, qui pourraient être quelques centaines, auront « envie d’en découdre » pour ce « baroud d’honneur », selon une source policière.

lu dans leur presse, le nouvel os

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s